Question clé avant de commencer

  • Que voulez-vous dire avec votre photo ?
Foto: Irving Penn

Photo: Irving Penn

 

A la recherche de nouvelles formes d’expression

  • Toujours à la recherche de nouveaux moyens d’expression. Utilisez des nouveaux objets, des textures et des matériaux différents.
Foto: Irving Penn

Photo: Irving Penn

 

Foto: Josef Sudek

Photo: Josef Sudek

Nouvel ordre des choses

  • L’objet est plus qu’un simple objet. Il doit être transformé. Vous devez modifier sa fonctionnalité quotidienne et lui donner une nouvelle signification. Vous devez être les créateurs qui créent un nouvel ordre des choses à l’intérieur de votre image, comme les poètes qui créent de nouvelles relations entre les mots normaux dans leurs vers. Vous faites la même chose, mais avec des objets quotidiens.
Foto: Edward Weston

Photo: Edward Weston

 

Foto: Edward Weston

Photo: Edward Weston

 

Foto: Robert Mapplethorpe

Photo: Robert Mapplethorpe

 

Foto: Robert Mapplethorpe

Photo: Robert Mapplethorpe

L’importance de l’objet photographié

  • Essayez de montrer l’importance de l’objet photographié, montrez comment vous l’admirez. Si, pendant la séance de photos, vous restez indifférent à ce que vous faites, la même chose arrivera au spectateur lorsqu’il verra vos photos. Un des outils pour démontrer l’importance de ce que vous photographiez est de montrer la taille de l’objet, de s’en rapprocher, de changer la position de l’appareil photo par rapport à l’objet. Peut-être le mettre à la même hauteur ou un peu plus bas que l’objet en essayant de transmettre la grandeur de celui-ci.
Foto: Edward Weston

Photo: Edward Weston

 

Foto: Edward Weston

Photo: Edward Weston

 

Foto: Karl Blossfeldt

Photo: Karl Blossfeldt

Relier les objets

  • Créez le sentiment de vie au sein de votre image. Les objets ne sont pas de simples objets, mais des êtres vivants, fantastiques, qui ont leur propre histoire et leurs propres relations. Pendant un instant (ou pendant une séance de trois heures), nous devons devenir des enfants et jouer, en inventant nos nouveaux mondes.
Foto: Robert Mapplethorpe

Photo: Robert Mapplethorpe

 

Foto: Karl Blossfeldt

Photo: Karl Blossfeldt

 

Foto: Oleg Kaplan

Photo: Oleg Kaplan

L’harmonie entre les objets

  • Recherchez les relations entre les objets de votre image. Ils doivent bien se combiner entre eux en raison de leur couleur, de leur forme et de leurs lignes de contour. Les objets ne doivent pas nécessairement exister séparément. Ils doivent être reliés entre eux et former une combinaison harmonieuse.
Foto: Wille Moegle

Photo: Willi Moegle

 

Foto: Oleg Kaplan

Photo: Oleg Kaplan

 

Foto: Irving Penn

Photo: Irving Penn

 

Foto: Irving Penn

Photo: Irving Penn

 

Mystère

  • Ne racontez pas toute l’histoire. Laissez un peu de place pour la fantaisie du spectateur et pour ses interprétations. Il doit y avoir un mystère. Si tout est clair dans l’image, le spectateur perd rapidement tout intérêt.
Foto: Josef Sudek

Photo: Josef Sudek

 

Foto: Irving Penn

Photo: Irving Penn

 

Dynamisme

  • Créez le mouvement et le dynamisme des lignes, des couleurs et des formes dans l’image. La diagonale est l’un des éléments très utiles avec lesquels il est très facile de créer du mouvement.
Foto: Willy Otto Zielke

Photo: Willy Otto Zielke

 

Foto: Robert Mapplethorpe

Photo: Robert Mapplethorpe

 

Foto: Robert Mapplethorpe

Photo: Robert Mapplethorpe

 

Foto: Robert Mapplethorpe

Photo: Robert Mapplethorpe

 

Attention aux lignes verticales

  • Coupez sans peur ! Évitez les lignes totalement verticales car elles sont statiques et sans vie.
Foto: Oleg Kaplan

Photo: Oleg Kaplan

 

Foto: Oleg Kaplan

Photo: Oleg Kaplan

 

Foto: Oleg Kaplan

Photo: Oleg Kaplan

 

Tout est important

  • N’oubliez pas que chaque millimètre de l’image compte. Faites attention aux petits détails apparemment insignifiants.
Foto: Willy Otto Zielke

Photo: Willy Otto Zielke

 

Foto: Irving Penn

Photo: Irving Penn

 

Abstrait

  • Après chaque modification de la composition, vous devez prendre du recul, fermer les yeux à moitié et vous abstraire de l’image concrète, en essayant d’imaginer une image abstraite de ce que vous faites.
Foto: Irving Penn

Photo: Irving Penn

 

Foto: Paul Outerbridge

Photo: Paul Outerbridge

 

Foto: Willy Otto Zielke

Photo: Willy Otto Zielke

 

Rythme

  • N’oubliez pas le rythme dans la composition. Le rythme est ce qui organise toute l’image. Nous percevons le rythme comme une vibration. En chacun de nous vit le rythme de notre cœur, c’est le rythme de notre vie. Lorsque nous voyons des structures rythmiques dans notre environnement, tout devient familier, agréable et proche.
Foto: Karl Blossfeldt

Photo: Karl Blossfeldt

 

Foto: Oleg Kaplan

Photo: Oleg Kaplan

 

llumination

  • L’éclairage est l’élément clé qui relie tous les éléments de l’image. On commence par mettre la composition en place, puis on fait de la magie avec la lumière en déplaçant le foyer unique ou les foyers différents, en cherchant cette position des foyers qui va tout rassembler.
Foto: Robert Mapplethorpe

Photo: Robert Mapplethorpe

 

Foto: Josef Sudek

Photo: Josef Sudek

 

  • Créez le rythme entre les lumières et les ombres et les demi-tons. Il est important de toujours les alterner. C’est ainsi que l’on crée le volume.
Foto: Robert Mapplethorpe

Photo: Robert Mapplethorpe

 

Foto: Paul Outerbridge

Photo: Paul Outerbridge

  • Faites attention aux ombres très sombres et aux ombres noires. Éclairez-les avec un réflecteur ou même un petit miroir.
  • Parfois, la lumière principale réfléchie par un réflecteur ou un autre matériel fonctionne beaucoup mieux qu’un éclairage direct (même avec une boite à lumière). Ce système fonctionne très bien, en particulier pour la photographie de fleurs, de fruits et de légumes.
Foto: Edward Weston

Photo: Edward Weston

 

Simplicité

  • Le secret d’une bonne image est dans sa simplicité. Mettons de côté la confusion !
  • Si la composition est compliquée, nous pouvons utiliser le schéma lumineux le plus simple. Et au contraire, si la composition est simple, on peut créer une intrigue en faisant un truc avec la lumière.
Foto: Robert Mapplethorpe

Photo: Robert Mapplethorpe

 

Foto: Oleg Kaplan

Photo: Oleg Kaplan

 

Figure – Arrière-plan

  • Souvenez-vous de la relation entre la figure et le fond. L’arrière-plan n’est pas moins important que l’objet photographié.
Foto: Robert Mapplethorpe

Photo: Robert Mapplethorpe

 

Couleurs

Les couleurs ne commencent à vivre et à fonctionner que lorsqu’elles sont en interaction les unes avec les autres.

  • Le jaune est parfois trop plat. Il est préférable de l’utiliser par fragments.
Foto: Robert Mapplethorpe

Photo: Robert Mapplethorpe

  • Le vert des plantes est fade. Il est donc plus facile de le rendre plus fort en utilisant un fond neutre ou une couleur qui contraste avec le vert (regardez les contrastes de la couleur d’Itten).
Foto: Robert Mapplethorpe

Photo: Robert Mapplethorpe

  • Le bleu est une couleur très puissante et expressive.
Foto: Robert Mapplethorpe

Photo: Robert Mapplethorpe

  • Un élément rouge dans l’image sera presque certainement la première chose à attirer l’attention du spectateur.
Foto: Oleg Kaplan

Photo: Oleg Kaplan

  • Jouez avec les hautes lumières, elles sont méga importantes, elles organisent l’image de façon rythmique. Les hautes lumières créent des contrastes et des volumes dans une image.
Foto: Josef Sudek

Photo: Josef Sudek

  • Le noir ajoute du drame à l’image.
  • Dans le gris, vous devez toujours ajouter un élément d’une autre couleur, ainsi le gris aura l’air plus expressif et « noble ».
Foto: Robert Mapplethorpe

Photo: Robert Mapplethorpe

  • Si un élément est trop clair ou même brûlé (trop blanc) et n’a aucune importance dans la composition, il doit être supprimé ou assombri.
  • Si l’objet n’a pas une certaine couleur vive, on met un fond d’une couleur frappante. Et dans de nombreux cas, pour un objet de couleur vive, il est recommandé de mettre un fond neutre.

Impressionnez-vous

  • Tant que vous n’êtes pas étonné et impressionné par ce que vous avez créé, n’appuyez pas sur la gâchette.

Risque

  • Ne pensez jamais à ce qui est correcte et à quel point c’est ou devrait être agréable ! Les choses correctes sont ennuyeuses. Risquez !

Matériel

  • Rassemblez des tissus multicolores, des papiers de différentes couleurs, des filtres colorés, des matériaux réfléchissants souples.

Équipement

  • L’utilisation d’un trépied et d’un objectif macro est essentielle et nécessaire.
%d blogueurs aiment cette page :