Qu’est-ce que le contraste et pourquoi est-il important dans la composition ?

Le contraste est l’effet de la couleur et les différences qui se produisent lorsque l’on compare différentes couleurs. Si les différences sont très prononcées, on parlera de contraste polaire. Ainsi, les oppositions chaud-froid, noir-blanc, petit-grand, pris à l’extrême sont des contrastes polaires. Tout ce que nous voyons est comparé inconsciemment.

Pourquoi avons-nous besoin des contrastes dans les photos ?

  1. C’est un moyen d’expression.
  2. C’est une façon de comparer.
  3. Les éléments de l’image sont hiérarchisés par la couleur.
  4. Distinguer le fond et la figure et les figures entre elles.

Le cercle chromatique de Johannes Itten

Johannes Itten était un peintre suisse et professeur à la célèbre école allemande de la Bauhaus. Il a étudié la composition et la perception des couleurs comme d’autres artistes tels que Vasiliy Kandinsky et Paul Klee.

Le cercle chromatique est une représentation graphique du contraste entre trois couleurs primaires (jaune, rouge et bleu), les couleurs secondaires et tertiaires obtenues en combinant deux couleurs primaires dans des proportions différentes.

Dans le livre « L’art de la couleur », Itten met en évidence les sept contrastes de couleur suivants.

  • Le contraste de couleur en soi
  • Le contraste de clair-obscur
  • Le contraste de chaud-froid
  • Le contraste des complémentaires
  • Le contraste simultané
  • Le contraste de qualitéLe contraste de quantité

Le contraste de couleur en soi

C’est le contraste des couleurs pures et saturées qui augmente à mesure qu’elles s’éloignent les unes des autres dans le cercle chromatique. L’effet qu’ils produisent est frappant et puissant. Le contraste entre le jaune, le rouge et le bleu est la combinaison la plus expressive de ce contraste. Plus on s’éloigne des trois couleurs primaires, moins l’effet de ce contraste est important.

Le contraste de clair-obscur

Ce contraste est basé sur la différence des valeurs de luminosité. On peut jouer avec des valeurs claires-obscures d’une même couleur ou de plusieurs couleurs. L’effet du contraste augmente à mesure que la différence de luminosité augmente.

Le contraste de chaud-froid

Parmi les sept contrastes de couleurs, le contraste chaud-froid est le plus utilisé et le plus frappant. En utilisant ce type de contraste, nous devons tenir compte du fait qu’une couleur chaude entourée de couleurs froides sera encore plus chaude, et que la même couleur entourée des couleurs les plus chaudes sera perçue comme une couleur froide. La même couleur, selon la couleur voisine, peut paraître plus chaude ou plus froide.

Ce type de contraste a été beaucoup utilisé par les peintres impressionnistes comme Claude Monet, Camille Pissarro et Pierre-Auguste Renoir qui sont devenus de véritables spécialistes pour jouer avec les modulations des couleurs chaudes et froides.

Le contraste des couleurs complémentaires

Si nous regardons le cercle chromatique, les couleurs opposées forment également une sorte de contraste. C’est le contraste des couleurs complémentaires. Plus le niveau de saturation de ces couleurs est élevé, plus le contraste est important. Ce contraste crée un effet assez fort dans l’œil humain car lorsque l’œil perçoit ces couleurs côte à côte, il les voit encore plus intenses et vibrantes. Les paires de couleurs complémentaires les plus couramment utilisées sont : rouge-vert, bleu-orange et jaune-magenta.

Le contraste simultané

C’est l’un des contrastes les plus compliqués et les plus difficiles à identifier et à comprendre car il n’est pas présent en tant que tel dans les images, mais est créé par notre propre œil dans le cas de la présence d’une couleur forte et de l’absence de sa couleur complémentaire. Si ce dernier n’est pas visible sur la photo, notre œil le cherchera et le produira au même temps pour créer l’équilibre. Par exemple, si nous avons une abondance de rouge dans l’image à côté d’un gris, et que la couleur verte n’apparaît nulle part comme telle, ce gris nous apparaîtra verdâtre.

contraste-simultaneo-01

On voit le gris cyan ou le verdâtre.

 

contraste-simultaneo-05

Le visage semble encore plus chaud et plus jaune sur le fond violet.

 

contraste-simultaneo-04

L’opposé de l’orange est le bleu et nous voyons le visage plus bleu.

Le contraste de qualité

Ce contraste peut également être appelé contraste de saturation. Il est principalement basé sur la différence entre les couleurs saturées et claires d’une part, et les couleurs ternes et non brillantes d’autre part. Disons que ce contraste est basé sur le degré de saturation ou de pureté des couleurs qui apparaissent dans une image.

Le contraste de quantité

Le contraste de quantité joue avec les rapports de taille de deux ou plusieurs couleurs. Par exemple, nous pouvons utiliser beaucoup d’une couleur et un peu de sa couleur complémentaire, ce qui crée un effet visuel assez puissant. Ou bien nous pouvons faire la même chose en expérimentant avec des couleurs pures, des tons chauds-froids, des tons clairs-foncés, etc. mais en tenant toujours compte de la relation grand-petit ou très petit.

En guise de conclusion

Les couleurs sont vives et dynamiques et interagissent les unes avec les autres. Elles ont leurs propres dimensions : une même couleur, selon celle qui est à côté, peut sembler plus ou moins claire, plus ou moins chaude, plus ou moins frappante. Il s’agit de pratiquer et d’observer.

Un grand merci à Oleg Kaplan pour le prêt de ses merveilleuses images.

 

%d blogueurs aiment cette page :